05/05/2006

 Henri Dès

 

Un artiste SourireSourire 




Le premier héros-chanteur de mon enfance fût Henry Dès, ce suisse qui avait décidé de faire de la musique enfantine quelque chose d'autre, quelque chose de libéré, d'innocent, de beau: un paysage à l'aquarelle. A l'inverse de Dorothée ou Doutchka, Henry Dès chantait des histoires d'enfants aux enfants, et de maniére poétique. L'univers de ses disques était, pour moi et ma soeur, un univers unique, vivant, joyeux ou triste, c'était selon.
Je pense ne jamais oublier le petit tourne-disque orange et beige fisher-price sur lequel Henry Dès tournait du matin au soir, racontant ses histoires de pantalon troués et d'indigestion au chocolat, de fourmi bosseuse. J'ai été bien fière (et je le suis toujours) d'avoir été bercée à ces histoires-là, plutôt qu'à des histoires de menteuse amoureuse et d'embouteillages dans Paris, et j'espère que certains enfants, aujourd'hui, ont encore la possibilité d'écouter des comptines amusantes et attendrissantes telles que celles-là. Que Lorie n'a pas tout avalé. Pour que l'enfance ne soit pas uniquementconsidérée comme un passage par lequel il faut passer pour "enfin devenir grand".  

12:57 Écrit par Val dans artistes | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |